Archives de catégorie : Résonance

Vaincre ses peurs : je me suis sentie bien petite…

Nous vivons des moments difficiles. Moral en berne, sentiment de peur face à un avenir incertain et imprévisible, peuvent devenir notre quotidien. Pour éloigner de nous ces « mauvais esprits », surmonter la peur, il est fréquent de faire appel aux techniques de développement personnel.

Faire appel au développement personnel pour vaincre ses peurs

Vous avez sûrement entendu dire – et peut-être même vous a-t-on dit – qu’en cas de gros vent, il est bon :

  1. De s’efforcer de vivre le moment présent sans ressasser le passé ou se projeter dans un futur plein d’épouvantails qui, pour la plupart, n’existeront pas.
  2. De garder à l’esprit que la réalité importe peu ; seul le regard que l’on porte sur elle importe. Autrement dit, acceptez la réalité sans rébellion, sans craindre les lendemains ; efforcez-vous d’y voir des opportunités. Elles vous permettront de vous adapter à la situation.

Certes, à force de ténacité, on peut développer ces réflexes et limiter l’emprise du stress. Mais quand la peur ou la douleur nous envahissent ? Il me semble que l’on a toute chance d’oublier ces « bons conseils » (sauf à en avoir déjà fait des réflexes, mais c’est une autre histoire) !

Les bonnes paroles, les conseils aussi avisés soient-ils, ont peu de prise sur l’émotion lorsqu’elle nous envahit. D’ailleurs,tout le monde sait bien que cela ne sert à rien d’avoir peur, que cela nous prive de nos moyens, et l’on continue tout de même à avoir peur !

La vidéo de Jane Marczewski (alias Nightbirde) lors du concours de l’émission télévisée de l’America’s Got Talent m’a soufflé une autre voie : se nourrir de la leçon de vie exemplaire que nous donne Jane, elle qui a su vaincre ses peurs, les terrasser.

Jane Marczewski : elle a surmonté et même vaincu ses peurs.
Jane Marczewski (alias Nightbirde)

Se nourrir de la force de Jane pour vaincre ses peurs

Convaincre par l’exemple est un classique. Xénophon, disciple de Socrate (né vers 430 av. J.C) nous l’enseignait déjà : « Les actes ne sont-ils pas des témoignages plus dignes de foi que les paroles ».

Mais avec Jane, cela va beaucoup plus loin : c’est à notre émotion qu’elle parle. Or c’est l’émotion – et non les discours et conseils – qui met en mouvement.

Regardez cette vidéo et jugez par vous-même de l’effet produit sur vous.

  • Peut-être, comme moi, sortirez-vous envahi(e) par l’émotion et bouleversé(e) par tout ce que Jane dégage : une force tranquille envers et contre tout.
L’original de cette vidéo se trouve à l’adresse : https://binged.it/3y2pHUt

Peut-être que ce que Jane nous confie, après avoir chanté, le prouvant par l’exemple, fera alors son chemin :

« Vous ne pouvez pas attendre que la vie ne soit plus dure pour décider d’être heureux« .

Surmonter ses peurs pour être heureux
Dessin emprunté à Juliana Dethune

Pour ma part, cette vidéo, depuis sa découverte, continue de m’habiter…

Une « recette » pour s’offrir un moment de calme et de sérénité

Frédéric Jacob - La nature nous parle :
Pour retrouver calme et sérénité
Extrait de la vidéo de Frédéric Jacob
 » La nature nous parle »

Une pépite pour retrouver la sérénité

Grâce à Frédéric Jacobé, j’ai découvert une fabuleuse « recette » pour s’affranchir de la morosité et même du climat anxiogène ambiant. Une pépite que j’ai eu envie de partager.

Le « mode opératoire »

Vous vous offrez une promenade dans la nature, dans la forêt de préférence. Et vous prenez le temps de regarder les arbres, un par un, avec pour intention de voir si l’un d’eux vous parle, vous offre à voir un personnage, un animal, une scène, comme l’a fait Frédéric Jacob.

Que se passe-t-il ?

Vous vous trouvez naturellement à « vivre le moment présent ».

Passé et futur n’occupent plus votre esprit.

Calme et sérénité sont au rendez-vous.

Vous ne me croyez pas ?

Tentez l’aventure

Et n’hésitez pas à partager vos trophées sur ce blog. Ce seront autant de trouvailles dont tous bénéficieront.

Rendre visible l’invisible : possible ?

En 2015, Sri Sri Ravi Shankar réalisait une tournée en Europe pour partager sa vision : « une grande famille mondiale », et au travers de conférences, formations, rendez-vous à haut niveau, apaiser, réunir et inspirer les décideurs. Et, au passage, ouvrir les esprits à la possibilité que nous aurions tous de rendre visible l’invisible.

Une journée pour satisfaire ma curiosité

Accompagné d’une quinzaine de jeunes, Ravi Shankar passait par Paris et consacrait une journée à partager son expérience et ses outils pour  » soutenir la Paix et le Bonheur dans chaque individu » avec le commun des mortels. Dans la salle 700 ou 800 personnes.

C’est là que la confiance que je faisais à ma raison s’est trouvée quelque peu ébranlée. Et pourtant, en la matière, pour une fois, elle rencontrait même la sagesse des foules.

Au départ, pour moi, le « prêche » d’un gourou

Ravi Shankar officiait dans un décor somptueux, assis dans SON « fauteuil trône ».

Rendre visible l'invisible est un propos de Ravi Shankar

Alors que Ravi Shankar prône les pouvoirs insoupçonnés de l’intuition et œuvre pour les révéler à chaque être humain, ma propre intuition ne me disait rien de bon à son égard. Probablement un gourou, « PDG d’une multinationale de l’âme » comme le qualifient ses détracteurs(1), brillant homme de marketing. Je ne me souviens d’ailleurs absolument pas de ce qu’il a pu nous dire !

Puis un scepticisme face à l’improbable

En revanche les intuitions et perceptions au-delà de la réalité tangible dont ont fait preuve ces jeunes indiens m’ont un moment ébranlée.

Effectivement les yeux bandés un jeune parvenait à lire un texte qui lui était présenté, un autre à décrire un dessin qui venait d’être dessiné alors que ses yeux étaient déjà bandés (bandeau dont l’opacité avait été vérifiée). À une personne de l’assemblée, volontaire pour ce test, une jeune décrivait avec précision et justesse sa maison.

Mon esprit rationnel imagine alors que des complices peuvent être acteurs de ces scènes.

Et, in fine, me voilà décontenancée

Le trouble surgit lorsque, pendant une pause d’une demi-heure, ces jeunes proposaient à des volontaires (ils étaient légion) de les « scanner », et, dans la mesure du possible, leur venir en aide. La chance m’ayant souri, j’ai pu bénéficier de l’expérience. Assise en face d’une jeune indienne d’une quinzaine d’années, je l’ai vue fermer les yeux et manifestement se concentrer fortement. Une ou deux minutes plus tard, elle m’annonçait que j’avais seulement des problèmes avec mes genoux et qu’elle ne pouvait pas y remédier. C’était effectivement une réalité et j’ai même dû, trois ans plus tard me résoudre à la prothèse totale d’un genou, le second montrant d’ailleurs deux ans plus tard des signes d’impatience !

Un monde de l’invisible à notre portée ?

Ces jeunes indiens et indiennes  sont formés dès 6 ans de manière à développer les capacités intuitives dont nous serions tous pourvus à la naissance mais que nous laissons à l’abandon. Ils parviennent ainsi à voir sans avoir recours à leurs yeux et à « voir » ce que nous ne voyons pas. Je vous en donne un aperçu dans cette vidéo.

Vous souhaitez en savoir plus ?

Un reportage vidéo de 13 minutes, réalisé par Frank Elaridi dans une de ces écoles alternatives au Royaume Uni, dans le comté d’Essex, est accessible sur Facebook ou sur YouTube.

Les limites de nos perceptions, une croyance limitante ?

Voilà qui interpelle. La physique quantique éclaire un peu le phénomène : Emmanuel Ransford, par exemple, nous fournit des pistes, mais plonger dans ses explications est incompatible avec le temps des vacances. Comme disent mes petites-filles franco-thaïlandaises, « ça fait mal à la tête ».

Je reste néanmoins encore très interrogative : ne chercherions-nous pas les clés sous le réverbère et non là où nous les avons perdues au motif que, sous le réverbère, il y a de la lumière ?

Avons-nous raison de suivre les sentiers familiers et balisés ? Saint Exupéry nous disait déjà que l’on ne voyait bien qu’avec le cœur. D’autres voies, complémentaires, ne seraient-elles pas les plus fructueuses ?

Et vous, qu’en dites-vous ? N’hésitez pas en faire part en commentant cet article.

(1) Pour information : Sa fondation caritative et éducative « International Art of living Foundation», créée en 1981, est présente dans 152 pays. Il s’agit, au travers des formations de trouver un bien-être quotidien en gérant le stress et la dépression. Dans un article du journal Le Point du 26/07/2012, Vanessa Dougnac, indique de grandes firmes ont envoyé leurs ingénieurs et hommes d'affaires suivre des cours accélérés. Même l'agence spatiale américaine de la Nasa a tenté l'expérience.
Elle précise également que l’intégrité de Sri Sri Ravi Shankar, «  à la différence d'autres célèbres maîtres spirituels indiens, n'a pas été contestée : ni scandale financier, ni Rolls- Royce, ni femme abusée » et qu’il a aussi été nominé au prix Nobel de la paix.

Des « Génies Créatifs » pour retrouver l’enthousiasme !

C’était le 21 janvier : nous nous retrouvons un petit groupe d’une dizaine de personnes, d’horizons très différents. Leur seul point commun : avoir souhaité participer à un atelier utilisant un jeu « Les Génies créatifs » dont ils ne savaient rien si ce n’est qu’il s’agissait de répondre à la question « Qu’est ce qui peut nous aider à trouver des méthodes nouvelles pour relancer notre activité dans le contexte actuel ? ».

Les Génies créatifs

En quoi consiste ce jeu ?

Virginie, créatrice et animatrice de ce jeu, allait proposer au groupe de choisir une carte du jeu dans une des 8 familles proposées (lieux, obstacles, moyens de transport, devises, outils magiques, chansons, fées, lutins). A partir de chacune des cartes tirées, chaque participant pouvait faire part de ce qu’elle évoquait pour lui en lien avec la question posée. L’heure et demie nous a permis d’en explorer cinq.

Les cartes ?

N’imaginez pas des propositions conceptuelles, rien que des fruits d’une imagination débridée. A titre d’exemple, notre moyen de locomotion était le ventre d’une baleine. Nous avons aussi sollicité la fée « Facila Chanté » et le lutin « Revien Icix » » :

une carte du Jeu Les Génies créatifs
une carte du Jeu Les Génies créatifs

Et c’est là tout l’intérêt :

Libérer la créativité en rendant totalement inopérant notre intellect rationnel. En neurosciences, on dirait solliciter le cerveau droit (souvent atrophié) en mettant hors course le cerveau gauche (hypertrophié – la faute à notre éducation…).

Le jeu permet de s’engager pleinement dans le processus de créativité, sans retenue. L’ego est lui aussi court-circuité et l’enfant intérieur a pris la place.

Le fait de « faire parler les cartes » introduit automatiquement une distanciation permettant l’expression spontanée sans censure puisqu’il ne s’agit plus de soi, mais d’une fée, d’un lutin ou …. d’une baleine.

Le résultat des courses :

En vrac, après une heure de jeu, 31 idées :

Libérer l’expression, 2. Se reconnecter à ses mémoires, 3. De quoi a-t-on envie d’accoucher, 4. En sortir transformé (ou ailleurs), 5. Saisir ce temps comme une opportunité, 6. Une opportunité pour faire autre chose, 7. Apporter une bouffée d’oxygène, 8. Faire avec les moyens du bord, 9. Ne pas aller où l’on n’a pas pied, 10. Prendre de la hauteur, 11. Recentrer autour de l’essentiel (cœur de métier), 12. Éliminer le superflu, 13. Installer de la légèreté, 14. S’autoriser à rêver, 15. Tirer les leçons du passé, 16. Prendre conscience que nous sommes la perle, 17. Cultiver la confiance en soi, 18. Écouter son intuition, 19. À bas les idées noires, la tristesse, 20. S’appuyer sur ce que l’on porte en soi, 21. Se mettre à son écoute, 22. S’occuper de soi, 23. Mettre de la douceur, 24. Se décharger vs se recharger, 25. Alléger ses émotions, 26. Éviter de se faire plomber, 27. Rester zen quoi qu’il arrive, 28. Opérer une prise de conscience, 29. Être réceptif à ce qui nous est proposé, 30. Aller vers plus de spiritualité, 31.Oser se jeter à l’eau.

Deux constats auxquels je ne m’attendais absolument pas !

Je sais, d’expérience et des thèses ayant de plus en plus pignon sur rue :

  • que les pensées créent la réalité. En langage courant on dira qu’il est des personnes « par qui tout arrive » et d’autres, à l’instar de Mr Bean, « à qui tout arrive ». De manière plus sophistiquée on parlera de loi de l’attraction (qui est plus exactement une loi des vibrations) ;
  • que la confiance en soi et plus généralement, le capital psychologique (optimisme, résilience,…) sont nos meilleurs atouts.

En d’autres termes, il semble bien que le « mindset », l’état d’esprit, est déterminant et présage de ce qui peut advenir. La filiation est connue : du savoir-être découle la recherche de « devenir qui l’on est/veut être vraiment ». De cette volonté naissent des actions alignées avec ce projet, d’où découleront les résultats.

Mais de là à imaginer :

  1. que le groupe se focaliserait sur « l’être » beaucoup plus que sur le « faire », alors même que la COVID19 sévit… et
  2. qu’il soulèverait les points majeurs contribuant à un mindset gagnant en ayant, pour toutes ressources que celles du « sens commun »,
  3. qu’in fine la conclusion serait « oser se jeter à l’eau », formule synthétique résumant l’essentiel de la capacité à vivre et réussir un changement,

il y a plus qu’un pas. Et pourtant…

Si l’on reprend les idées émises on retrouve des fondamentaux 

Le jeu des Génies Créatifs : 31 solutions /recommandations trouvées en une heure !

L’évaluation collective « à chaud » est tout aussi surprenante :

Bien sûr les différents points clés ont été repris, mais ce qui a été souligné, c’est l’ambiance qui a émané du groupe, qualifiée de « douce », « légère », « qui faisait du bien ».

Le résultat : « croire en nos possibilités », « laisser émerger la perle » et « ne pas avoir peur – franchir le  pas ».

L’enseignement que j’en tire :

Le principal bénéfice de ce jeu est, peut-être bien, moins dans les idées émises que dans l’atmosphère créée.

  • Une ambiance générale ludique, faite de spontanéité, d’absence de jugement et au contraire, de bienveillance.
  • Une atmosphère rendant possible l’émergence ou la ré-émergence d’un état d’esprit empreint de confiance en soi et en la Vie. (Le reste suivra).
Merci à Virginie Hubert de nous offrir ce moment de ressourcement en réveillant en nous notre âme d’enfant.
Et pour en savoir plus, peut-être bien pour expérimenter à votre tour, rendez-vous sur son site "Les Génies Créatifs"

Mes vœux 2021, « des vœux de circonstance »

Pour ouvrir l’année 2021 sur une note positive, je vous propose de regarder cette merveilleuse artiste se livrer, dans une grande proximité avec la nature, à son art : faire tenir en équilibre des pierres en paraissant se jouer des lois de la gravité.

Elle nous « embarque » aussi dans l’aventure, en partageant son ressenti. Et nous voilà, goûtant, par procuration et pendant 3 minutes, toute la quiétude qui émane de la simple pleine présence au « moment présent ».

« The art of balancing stones » : Vidéo de la photographe et artiste suédoise Jonna Jinton
Une vidéo sous-titrée en français est accessible en cliquant sur ce lien

Dans la période chaotique que nous traversons, génératrice de stress, c’est mon cadeau de fin d’année. Il reste à votre disposition et vous pourrez le solliciter à chaque fois que l’émotion vous submergera. Cette vidéo vous permettra de vous rappeler combien faire taire son mental est un merveilleux et naturel remède.

Vous pouvez aussi revenir à mes vœux valables toute l’année. Ils vous seront utiles pour lutter contre le stress en vous offrant de vivre quelques moments de quiétude. Nous pourrions en avoir encore besoin…

équilibre et concentration

Des vœux valables à tout moment !


Mes vœux ont parfois quelque chose d’intemporel et, dans ce cas, il me plait de ne pas les cantonner à la période de vœux traditionnelle tant ils peuvent, aujourd’hui, se révéler d’actualité au quotidien.

Pourquoi revenir sur deux de ces vœux ?

Pour que :

  • Renouant avec notre humanité, nos vies continuent à avoir du sens, quelle que soit l’agitation du monde.
  • Renouant avec l’instant présent « en pleine conscience » , notre mental se taise et nos peurs s’évanouissent.

Je vous propose, grâce à ces vœux, 11 minutes tout à la fois d’évasion et de recentrage.

8 minutes hors du temps

C’était en 2020, en guise de vœux, je vous proposais 8 minutes hors du temps, 8 minutes de contemplation, d’émerveillement,

Miyoko Shida Rigolo (52 ans) à Las Vegas

8 minutes de temps retrouvé, où seul le moment présent compte.

Et je vous souhaitais de vivre beaucoup de ces minutes tout au long de l’année 2020

3 minutes de totale bienveillance

Mes vœux se prêtaient aussi à être regardés à tout moment en 2017. Pour s’offrir un temps de déconnexion avec l’agitation de ce monde. Pour aussi nous donner l’envie de faire naître dans notre vie de tous les jours de ces « grands moments ».

En cette période chaotique, ils sont particulièrement d’actualité.

Source : Unsung Hero (Official HD) – TVC Thai Life Insurance 2014

N’hésitez pas à vous emparer de ces vidéos, à les faire vôtres, les partager et y avoir recours lorsque les vents vous semblent défavorables.