2014 « Ma » semaine à vélo, à la rencontre de moi-même

une semaine à vélo

Chaque année, depuis plus de 20 ans, je m’offre une semaine de vacances en solitaire et à vélo. Contre vents et marées, jamais je n’ai dérogé ; non par principe – les miens sont suffisamment solides pour que je puisse m’asseoir dessus lorsqu’ils me semblent inadaptés à la situation – mais, très égoïstement – j’assume – pour le plein d’énergie qu’il m’assure et le bien-être total qu’il me procure…après coup.

Pourquoi une semaine à vélo en solitaire ?

Je ne fais jamais que m’appliquer un des principes que je prône : cela peut m’arriver, parfois !

En effet, les liens de causes à effets me font dire que de l’équilibre familial dépend l’équilibre personnel (et non l’inverse), tout comme l’équilibre professionnel dépend l’équilibre familial. A défaut d’équilibre familial, il se peut que la vie professionnelle remplisse une fonction palliative et masque le vide de sa vie affective, mais on ne peut alors parler, me semble-t-il, d’équilibre professionnel.

6a017c35812c82970b01b7c6d25981970b-800wi
Cet enchaînement amène à revisiter nos priorités et mettre en premier lieu notre équilibre personnel : comment vivre en harmonie avec autrui et notre environnement si nous sommes en guerre permanente avec nous-même ?

6a017c35812c82970b01b8d05c501a970c-800wi
C’est un thème que j’ai eu plaisir à développer dans l’ouvrage « Et si on décidait d’être heureux, même au travail ? » en lui consacrant tout un chapitre, sous le titre  » Veiller à son équilibre de vie »:

Veiller à son équilibre de vie

 

  1. Pour le rééquilibrage « corps/esprit » qui s’en suit : pendant tout ce temps, c’est le corps qui est aux commandes ; même si le mental peut influencer, c’est bien le corps qui a le dernier mot. Lui redonner la place qui lui revient, le faire participer à ma vie comme il est en droit de s’y attendre, permet de le redécouvrir – et lui savoir gré de tous les services qu’il accepte de me rendre.
  2. Pour le dialogue intérieur qui s’instaure à mon insu et, probablement parce que rien d’extérieur n’interfère, rend les choses plus limpides et en fait apparaitre le sens. Un peu comme lorsque l’on laisse une eau trouble se reposer, elle devient claire. Et, du même coup, le fond, invisible tant que l’eau était trouble, devient perceptible.
  3. Pour le repos de l’esprit : c’est une période où je parviens – parfois ! – à faire taire le mental pour rester dans le moment présent et apprécier ce qui se présente.

 

Ce qui se présente ?

L’harmonie avec la nature :

Imaginez cette piste cyclable dans la forêt domaniale du Porge,    Personne, si ce ne sont quelques rares cyclistes,   Et vous sur le vélo, à votre rythme,

                       6a017c35812c82970b01a73e081e1c970d-800wi   6a017c35812c82970b01b7c6d25a75970b-800wi                  

Ajoutez Glenn Gould jouant une Gigue de Bach, en adoptant – si possible ! –  votre rythme d’avancée à celui de la musique …….  Vous êtes dans un autre monde.

L’art où on ne l’attendait pas obligatoirement :

sur les bords du canal de la Garonne ! à hauteur de la commune de Raynes, près du pont de Montpouillon.

6a017c35812c82970b01b7c6d2601f970b-800wi             6a017c35812c82970b01a73e081e8c970d-800wi

6a017c35812c82970b01b8d05c567a970c-800wi

L’ingéniosité technique :

Cette machine qui enchaîne arrachage et découpe des pins ! Même si je n’y entends rien, je reste ébahie devant tant de savoir-faire, qu’il s’agisse de la machine ou de son conducteur.

Ou encore,

sur les bords de Loire, à Saint Maur, juste en amont de Gennes, cet embellissement du devant de maison, offert au passant, plein de délicatesse et donnant à l’humain toute sa place. Merci aux auteurs de cette heureuse initiative.

6a017c35812c82970b01a73e081f82970d-800wi

Voilà pourquoi, sauf cas de force majeure, 2015 sera encore une année avec « ma » semaine de vélo et son millier de kilomètres, à la rencontre de moi-même.

Et vous ?

Vous vous aménagez aussi un « temps de respiration, rien que pour vous » de temps à autre ? Quelle forme prend-il ?

Et si ce n’est pas le cas, vous ai-je donné envie d’en mijoter un à votre main ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *