Que faire de votre météo professionnelle ?

 

(à ne  lire qu’après avoir répondu au Quiz «  Bien vivre son travail, où en êtes-vous ? » car il lui fait suite)

Quel est votre ressenti au travail ?

Votre ressenti au travail n’est peut-être pas celui que vous aimeriez connaître…(cf. votre réponse au Quiz  « Bien vivre son travail, où en êtes-vous ?).

6a017c35812c82970b01a3fb8828bc970b-800wi6a017c35812c82970b01a51037f275970c-800wi 6a017c35812c82970b01a51037f943970c-800wi 6a017c35812c82970b019b0414ba3c970d-800wi

Nous partons de l’hypothèse que votre environnement professionnel est « sain ».

S’il est porteur de risques psychosociaux, générateur en lui-même de mal-être, se donner les moyens de le quitter est le remède le plus indiqué.

Pourquoi éprouvez-vous ce ressenti au travail ?

A partir du moment où votre environnement n’est pas à incriminer, l’émotion que vous éprouvez résulte du croisement de deux données :

–          votre intérêt pour votre job

–          votre compétence à exercer ce job.

A quoi tient de vivre en état de flow au travail ?Modifiez l’une de ces données et votre état émotionnel au travail changera. Probablement d’ailleurs avez-vous déjà expérimenté plusieurs états émotionnels au travail.

L’idéal est bien entendu de connaître le plus souvent possible l’état de « flow » ( d’énergie),  celui dans lequel l’énergie se régénère spontanément.

La réalité est souvent moins enthousiasmante.

Que faire pour vous rapprocher de l’état de « flow » ?

Dès lors, que penser de l’état dans lequel vous êtes ?  Repérez votre état émotionnel (et son numéro), puis reportez-vous au commentaire correspondant : Que faire de votre météo professionnelle ?

Sans oublier que… ce que j’en dis ne vaut que pour alimenter votre réflexion personnelle. Le regard d’un œil extérieur sert à cela, sans plus. Votre devenir vous appartient.

Une réflexion au sujet de « Que faire de votre météo professionnelle ? »

  1. Après un quizz météo qui va droit au but, voici des pistes de réflexion très justes dans leur formulation quant aux ressentis psychologiques. Des remarques qui respirent aussi l’expérience, car elles n’omettent pas les points de vigilance à avoir en tête pour cheminer dans sa vie professionnelle. Merci Monique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *